The festival • Presentation

Festival's presentation

Pour sa troisième édition, le Festival du Regard reste dans l'ouest parisien, prenant ses quartiers à Cergy-Pontoise, avec toujours la même volonté de montrer le meilleur de la photographie et le rendre accessible au plus grand nombre en l'accompagnant d'un véritable travail de pédagogie. Fondé en 2015 par Eric Vialatel, le festival propose cette année une sélection d'expositions autour du thème « Adolescences », privilégiant les écritures d'auteur(e)s.
Quel territoire, mieux que Cergy-Pontoise, pouvait incarner ce thème d' « Adolescences » ?
Écoles de toutes sortes, université, étudiants des Beaux-arts… il suffit de se poster quelques minutes devant l'hôtel d'agglomération pour se rendre compte que ce lieu est animé par une jeunesse dynamique et cosmopolite.
« Adolescences » est aussi un clin d'oeil à l'âge du festival, tout jeune, qui pour sa troisième édition relève le défi de réunir des écritures singulières sur un thème qui se révèle être plus complexe qu'il n'y paraît…
Que recouvre le mot adolescence ? Comment définir cette période entre deux âges sans tomber dans les clichés ? Vit-on son adolescence de la même manière à Cuba, en Finlande, au Mozambique ou au Japon ? En banlieue parisienne ou en région ? Sans chercher l'exhaustivité mais avec une volonté d'interroger la notion même d'adolescence, Sylvie Hugues et Mathilde Terraube ont réuni les travaux de douze auteurs français et étrangers contemporains, ayant tous exploré à leur manière, ce passage délicat entre l'enfance et l'âge adulte.

Teenage years

Adolescences
Dans l’espace des arts visuels de la ville de Cergy, le Carreau, le festival propose un focus particulier sur l’ensemble de l’oeuvre de Claudine Doury avec notamment la présentation d’une série inédite « Sakhaline, V.T.K, le camp de travaux forcés pour adolescents en URSS ».
Afin d’élargir cette problématique, les directrices artistiques ont demandé à des photographes de différents horizons, pas forcément familiers de ce thème, de choisir parmi leurs photographies une image qui représente pour eux l’adolescence. Sabine Weiss, Bernard Plossu, Françoise Nunez, Michael Ackerman, Jean-Claude Gautrand... ont joué le jeu, apportant une dimension supplémentaire à la programmation.
Afin de tisser un lien et créer une synergie avec les habitants de la ville, le festival a tenu à passer commande à Thibaud Yevnine, photographe émergent de la programmation. Il réalisera un projet photographique avec les adolescents du Conservatoire à rayonnement régional de Cergy-Pontoise, suivant le cursus Danse. Le résultat de ce travail sera projeté au Carreau.
Jusqu’au 8 juillet, le festival proposera également des soirées de projection, des débats avec des experts, des lectures de portfolios et des visites commentées.

Designed by Tom Ségur ● Developped by Sébastien Verspecht