Programmation • Les photographes • EVA RUBINSTEIN

Les photographes

EVA RUBINSTEIN

-> Elégies

Les photographies noir et blanc de «Elégies» ont été prises entre 1969 et 1990 dans différents pays d’Europe: France, Italie, Pologne, Grande Bretagne, ainsi qu’aux Etats-Unis. Eva Rubinstein, fille du célèbre pianiste, photographie les lieux et les objets communs avec une infinie élégance et un sens particulier de la lumière. Ses images respirent la quiétude et embrassent la vie, la mort et l’amour. La photographe a un rapport très personnel et intime avec ses sujets. « Eva Rubinstein, écrit Jean-Claude Lemagny, ne photographie que pour se trouver elle-même et elle ne se recherche elle-même que pour mieux aller vers l’autre. Ses images font penser à des décors et n’attendent pourtant aucun comédien, elles se suffisent dans la tranquillité de leur espace. C’est que l’attente est celle d’un être aimé, non d’un simulacre, ou, plutôt, qu’il est déjà là, dans la chaude intimité de la vieille maison. Parce qu’il s’agit d’amour nous atteignons ce point ultime où le sentiment de la présence de l’autre et celui de la solitude se confondent dans une seule et même chose». «Normalement je ne donne pas de titre à mes expositions, nous dit-elle, quand on me le demande j’essaie de trouver un mot ou une phrase qui pourrait donner une idée de l’état d’esprit dans lequel se retrouvent toutes les images. J’aime beaucoup la définition du dictionnaire. Elégie: un poème lyrique dont le ton est plus souvent tendre et triste. Pour moi ces images sont chacune, une toute petite partie d’un autoportrait qui est souvent un peu triste, mais, j’espère aussi, tendre. »

La photographe américaine Eva Rubinstein vient de fêter ses 88 printemps. Elle est née en 1933 à Buenos Aires en Argentine, pendant que sa mère, Aniela Mlynarska
accompagnait son mari, le grand pianiste Arthur Rubinstein, dans une tournée en Amérique du Sud. Quand ils ne voyageaient pas, la famille Rubinstein habitait principalement à Paris. Ils y vécurent jusqu’à l’arrivée de la Seconde Guerre mondiale en 1939.
Puis, ils ont immigré aux Etats- Unis et ils sont devenus citoyens américains en 1946. Eva Rubinstein a fait ses études à Scripps Collège (1950-1951) et au Département du théâtre à l’Université de Californie à Los Angeles (1952). Quand elle avait cinq ans, elle a commencé
le ballet à Paris et plus tard à New York et en Californie. Elle a dansé et joué de temps en temps à Broadway,
et partout en Europe.
Eva Rubinstein a commencé la photographie en 1967, avec l’aide de Sean Kerman. En 1969, elle a étudié brièvement avec la photographe américaine Lisette Model, puis avec Ken Heyman, en 1970, Jim Hughes en 1971, et Diane Arbus en 1971. Depuis 1968, elle est basée à New York, voyageant, et enseignant pour des ateliers et des séminaires aux Etats-Unis et à l’étranger. Son travail a été publié dans plusieurs livres,
de nombreux magazines, et des publications photographiques, aux Etats-Unis, en Europe et en Amérique du Sud. Ses photographies ont fait l’objet de nombreuses expositions personnelles et collectives aux Etats-Unis et à l’étranger.

Eva Rubinstein est représentée par la galerie In Camera.

http://www.incamera.fr


Lieux d'exposition :



Designed by Tom Ségur ● Developped by Sébastien Verspecht